La philosophie antique se présentait comme un ensemble d’exercices spirituels que le prokopton, le progressant, devait pratiquer pour cheminer vers la sagesse. Pascal a dit : « Toutes les bonnes maximes sont dans le monde ; on ne manque qu’à les appliquer. »

Je voudrais, en ces lignes, relever quelques bons mots qui m’aident chaque jour à « bien faire et me tenir en joie » comme dirait Spinoza. Plus que des recettes – il n’y en a point- je me propose de livrer ici quelques réflexions pour envisager chaque instant comme un terrain d’exercice et de pratique.

Une citation, une rencontre, une anecdote, tout peut donner matière à la réflexion et à la pratique.

Pharmacopée n°63

12

Bienvenue à toutes et tous sur ce nouveau site. Il voudrait être un carrefour, le lieu d’échanges, de ponts. Pas plus que le bonheur, la spiritualité ne se bâtit seul dans son coin. Merci à tous pour votr...

Pharmacopée n°62

9

Tandis que je souhaitais récemment à l’un des amis mes meilleurs voeux pour l’an neuf, il m’a souhaité à son tour que je quitte une fois pour toute cette mentalité d’expert comptable, de rentabilité, de qu...

Pharmacopée n°61

6

Dans l’ancien Testament, Melchisédech lance comme un tonique avertissement : “Ce que l’homme ne veut pas apprendre par la sagesse, il l’apprendra par la souffrance.” Nous voilà prévenus! Quelle plus vibra...

Pharmacopée n°60

18

Bon été à tous et à chacun. A l’heure de plier bagages pour rentrer à Lausanne et dire adieu à cette magnifique Corée qui nous a nourri pendant trois ans, une distinction d’un ami dans le bien m’aide, me ...

Pharmacopée n°59

28

Bonjour à tous, Merci pour votre fidélité qui me nourrit, m’encourage au quotidien. De retour du lancement de notre livre « Trois amis en quête de sagesse », je m’apprête à faire trois mois de retraite. De...

Pharmacopée n°58

30

Pharmacopée n°58 Après la pause estivale, il est l’heure de reprendre les pharmacopées, ce que je fais avec joie. Merci pour votre patience et pour vos bons messages qui m’encouragent chaque jour à pour...

Pharmacopée n°57

21

Comment faisions-nous pour vivre avant? Avant Internet, avant Facebook et les réseaux sociaux, avant les e-mails? Pouvons-nous encore retrouver un âge d’or où toutes ces tyrannies domestiques nous laisseraien...

Pharmacopée n°56

22

Être à l’unisson du monde Je suis tombé sur une phrase de Etty Hillesum qui me donne un magnifique exercice spirituel : « Je ne suis pas seule à être fatiguée, malade, triste ou angoissée, je le s...

Pharmacopée n°55

19

En ce début d’année, j’aimerais vous souhaiter la paix, la joie et l’amour. Selon le bouddhisme, la première noble vérité énoncée par le Bouddha Sakyamuni consiste à dire que tout est souffrance. Une tra...

Pharmacopée n°54

26

Il est des livres qui nous grandissent et que l’on serre dans nos bras comme des amis tant ils nous révèlent la beauté de la vie, nous prennent comme par la main pour nous conduire vers plus de liberté et d’...

Pharmacopée n°53

18

Un sage a dit que la vie émotionnelle était comme un fleuve.  Nous nous épuisons à vouloir l’endiguer, le bloquer quand il s’agit plutôt d’apprendre à nager. Le gros malentendu est de croire qu’un...

Pharmacopée n°52

5

Il y avait un silence de mort hier, dans la voiture, tandis que nous nous dirigions vers l’hôpital. Encéphalite japonaise, voilà le nom du dragon qui faisait peur à mon fils. L’école réclamait que mes deux...

Pharmacopée n°51

11

De Séoul, je vous envoie mes meilleures pensées. Je suis très touché par votre fidélité. Ici, j’essaie de pratiquer toujours les mêmes outils. Cent fois, j’essaie de les appliquer au quotidien. Les enfant...

Pharmacopée n°50

31

Bonjour à toutes et à tous, En ce début d’année, à Séoul, je prends conscience du corps. Je suis en train d’écrire une petite introduction à la vie spirituelle et, paradoxalement, le premier principe...

Pharmacopée n°49

30

Voici bientôt trois mois que je vis à Séoul en famille. Et je vous remercie pour votre fidélité et ces beaux messages qui me nourrissent. Ce voyage me ramène à l’essentiel et me permet de réenvisager ce ...

Pharmacopée n°48

27

Bonjour à tous, Je suis heureux d’écrire ces quelques lignes de Séoul et je vous remercie pour votre soutien. Je ne manquerai pas de vous tenir au courant de ce qui se passe ici. Aujourd’hui, j’ai envie de ...

Pharmacopée n°47

27

Bonjour à toutes et à tous. Je vous souhaite un excellent été ! Je voulais tout d’abord vous remercier pour votre fidélité qui me va droit au coeur. Et pour vos bons mots, votre présence sur ce site, vos...

Pharmacopée n°46

22

Dans son livre «Le pouvoir des petits riens», Rick Hanson nous livre quelques exercices pratiques qui rendent assurément la vie plus légère. Pour ma part, j’en retiens un très simple: dormir davantage. E...

Pharmacopée n°45

12

Avec le mauvais temps qui a quelque peu perduré, le moral tardait à décoller. Il y a peu, Christophe André a attiré mon attention sur l’existence d’une vitamine V qui se «récolte» en étant en contac...

Pharmacopée n°44

17

Edmund Husserl a dit : « J’ai fait le vœu de pauvreté en matière de connaissances. » Le père de la phénoménologie m’invite aujourd’hui à revisiter ce que je crois savoir pour ne garder que l’...

Pharmacopée n°43

60

La vie m’a offert, proposé, trois vocations : celle de père de famille, celle d’écrivain et celle de personne handicapée. Ces trois chemins, qui ne font qu’un, m’apportent mille et uns fruits et de magnifiqu...

Pharmacopée n°42

86

A l’heure où s’apprêtent à sonner les cloches de Pâques, j’aime à me rappeler le profond message de cette fête chrétienne : les tombeaux, les blessures, les plaies ouvertes peuvent devenir des lieux...

Pharmacopée n°41

19

J’ai rencontré un moine qui m’a dit : « Détournez-vous des railleries. Ne prêtez pas l’oreille quand quelqu’un médit d’un autre. » Alors j’ai pensé à la phrase de Pascal qui dit : « Perso...

Pharmacopée n°40

9

Aujourd’hui je suis tombé sur cette merveilleuse phrase de Gide : « Le meilleur moyen pour apprendre à se connaître, c’est de chercher à comprendre autrui. » Sacré boulot qui interdit toute condamn...

Pharmacopée n°39

17

Dans le bouddhisme existe une notion qui me convertit à chaque instant : « upaya ». L’upaya désigne le moyen habile. Le bodhisattva qui souhaite libérer un être peut, et c’est là son génie, choisi...

Pharmacopée n°38

44

Chères lectrices et Chers lecteurs, Je tenais à vous remercier du fond du coeur pour tous ces messages qui me nourrissent et me réjouissent. Mille excuses si je ne puis pas répondre à chacun. Le courrier qu...

Pharmacopée n°37

16

Saint François de Sales a dit : « Il faut soigner son corps pour que l’âme s’y plaise. ». Le corps, c’est l’instrument de vie. Fidèle entre tous, il mérite assurément mon respect et pourtant ...

Pharmacopée n°36

11

Hier soir, j’ai relu Saint Jean de la Croix, toujours lui. Dans la « Montée du Carmel », il dit : « Qu’importe que l’oiseau soit retenu par un fil léger ou par une corde ! Le fil qui le retient a...

Pharmacopée n°35

44

Renoir, le peintre, aurait dit cette phrase magnifique : « Ce dessin m’a pris cinq minutes mais j’ai mis soixante ans pour y arriver. » La vie grandit à son rythme. Trop souvent, je suis assoiffé de p...

Pharmacopée n°34

10

Jean de la Croix a dit : « Par une nuit profonde, étant plein d’angoisses et enflamé d’amour – oh l’heureux sort – je sortis sans être vu, tandis que ma demeure était en paix. » La paix, comme...

Pharmacopée n°33

16

Depuis peu, est-ce le fait du phénomène « Intouchables » ?, je suis aidé et soutenu par un assistant de vie. Et je m’aperçois que démarrer une journée n’est pas une mince affaire. Une mauvaise nou...

Pharmacopée n°32

35

Je suis en train de relire l’Ecclésiaste et sa célèbre phrase résonne en moi : « Vanité des vanités, tout est vanité. » Contre toute attente, cette sentence, sombre à priori, m’invite à la joie, à ne p...

Pharmacopée n°31

17

Dans le Voyageur chérubinique, Angelus Silesius dit : « Homme, si tu n’obtiens ta vertu qu’à force de travaux et de fatigues, tu ne l’as pas encore, tu luttes encore pour elle. » J’y trouve une lumineuse invit...

Pharmacopée n°30

20

Le bon Pape Jean XXIII notait, dans son journal, qu’il se promettait d’accomplir chacune de ses actions comme si Dieu l’avait créé uniquement pour faire cette action. Belle invitation pour moi à me jete...

Pharmacopée n°29

26

Je viens de découvrir un livre formidable intitulé « Le cerveau de Bouddha » de Rick Hanson. Il est étonnant comme le cerveau est adapté, presque préconçu pour nous faire souffrir. Par exemple, j’y a...

Pharmacopée n°28

6

Bonjour, Voici une pharmacopée quelque peu particulière enregistrée lors de mon séjour dans un monastère. A tous, je vous souhaite le meilleur. Alexandre Pharmacopée n°28...

Pharmacopée n°27

5

Aujourd’hui, quelqu’un m’a interrogé sur la marche du monde, ce que j’en pensais et ce que nous pouvions faire pour l’améliorer. Plus que jamais, le Sûtra du Diamant s’est une nouvelle fois impos...

Pharmacopée n°26

12

A l’occasion du décès d’Arnaud Desjardins, je relis son livre merveilleux intitulé L’Audace de vivre. Nous avons peur de la mort car nous ne vivons pas réellement notre vie. Le constat me frappe et il ...

Pharmacopée n°25

12

Les amis dans le bien. Houei-neng, le sixième patriarche du Bouddhisme chinois, invite à celui qui ne trouve pas la bouddhéité en lui de se diriger vers des amis dans le bien. Me plaît cette invitation à b...

Pharmacopée n°24

17

Une notion vient révolutionner ma vie, le « sur effort » : quand, dans la journée, suis-je dans le sur effort tant sur le plan psychologique que physique ? Tirer sur la corde, user la vie par les deux bo...

Pharmacopée n°23

23

Le Dalaï-Lama a dit plus d’une fois : « Soyez égoïstes, aimez-vous les uns les autres. » Serait-ce que même par intérêt, tout nous porte vers les autres ? Une récente étude américaine a montré ...

Pharmacopée n°22

16

Gandhi a dit : « Tant qu’un homme ne se met pas, de son plein gré, à la dernière place, il n’est pas de salut pour lui. » Loin de toute bonification, oser se mettre à la dernière place c’est peut-ê...

Pharmacopée n°21

7

Christian Bobin a dit : « Je ne peux rien sur ma vie. Surtout pas la mener. » Paradoxalement, ici, l’ascèse et la pratique reviennent à laisser la vie se faire, la laisser advenir sans vouloir la manipu...

Pharmacopée n°20

6

Dans Libre de soi, libre de tout, Shunryu Suzuki a dit : « quand on attend rien, on peut être soi-même. C’est notre vie, vivre pleinement chaque instant. » Et s’il s’agissait peut-être même de ne...

Pharmacopée n°19

13

Etty Hillesum a dit : « En excluant la mort de sa vie, on se prive d’une vie complète, et en l’y accueillant, on élargit et on enrichit sa vie. » Une vie complète embrasse tout. Hauts comme bas. Le p...

Pharmacopée n°18

12

Une lecture m’habite, me déroute et me convertit sans cesse. Je viens de lire le Soûtra du Diamant. Un refrain revient sans cesse, une logique paradoxale jalonne le discours du Bouddha : « X n’est pas X...

Pharmacopée n°17

8

« En haut ou en bas, c’est complètement égal. » Telle est l’intuition qui m’est apparue lorsque je remontais le bord du lac Léman pour regagner la maison sous un soleil de plomb. Depuis peu, j’aim...

Pharmacopée n°16

21

Dans le Gorgias, Socrate lance la célèbre phrase : « Nul n’est méchant volontairement. » Je la considère comme un viatique à emporter avec moi dès que je quitte ma maison, et, pour tout dire, aussi ...

Pharmacopée n°15

11

L’idéal. Constamment, je crois entendre une voix qui me murmure derrière mon dos ce que je dois faire, pire ce que je dois être. Rien n’est assez bon pour elle. L’ici et maintenant lui plaît mais presq...

Pharmacopée n°14

37

Quelle muse a inspiré mon fils Augustin lorsque ce matin il s’est écrié : « Dans la vie, il faut rester simple ! » Souvent, à l’heure de m’endormir, après un bref examen de conscience pour relir...

Pharmacopée n°13

30

Angelus Silesius a dit : « Tout transparent comme le cristal, tel doit être ton cœur. » J’y trouve une nouvelle invitation à la nudité spirituelle, à la transparence. Être authentique, ce n’est pe...

Pharmacopée n°12

78

Ce matin, l’aphorisme 338 du Gai Savoir de Nietzsche me laisse interrogateur : « Bonheur et malheur sont deux frères jumeaux qui grandissent ensemble, ou comme chez vous, restent petits ensemble. » Certe...

Pharmacopée n°11

40

« « Il m’a offensé, maltraité, opprimé, ridiculisé » ; Si quelqu’un nourrit de telles pensées, la haine ne le quitte jamais. » Voilà ce que je lis dans le Dhammapada. Cela rappelle un exercice...

Pharmacopée n°10

27

Henry David Thoreau a dit : « Renouvelle-toi complètement chaque jour. » De plus en plus, je prends conscience que ce n’est pas forcément les grandes épreuves qui nous fragilisent mais plutôt les haut...

Pharmacopée n°9

21

Dans Alexis ou le Traité du Vain Combat, Marguerite Yourcenar dépeint avec une profondeur vertigineuse le conflit intérieur du narrateur qui rédige une longue lettre à sa femme pour lui confier qu’il ne l...

Pharmacopée n°8

9

Je ne cesse de revenir à la proposition XLII du livre V de l’Ethique de Spinoza : « Ce n’est pas parce que nous contrarions les appétits lubriques que nous jouissons de la béatitude ; mais au contrair...

Pharmacopée n°7

42

Maître Eckhart est à n’en pas douter un maître en détachement. Je m’évertue quotidiennement à me dépouiller de livres, de nourriture parfois, d’habits. Bref, je crois que l’attachement me lie touj...

Pharmacopée n°6

17

Ces jours, Maître Eckhart m’accompagne. Sa mystique du détachement m’est une inspiration profonde. Aujourd’hui je lis : « Par la connaissance, j’accueille Dieu en moi ; par l’amour, je pénètre ...

Pharmacopée n°5

25

Chaque jour, je tente une heure durant de pratiquer la méditation zen ou quelque chose qui s’en rapproche. Pour marquer le coup, je donne trois coups dans mon gong : au nom du Père, du Fils et du Saint Espr...

Pharmacopée n°4

34

Je viens d’entendre ce proverbe zen : « Rien ne sert de tirer sur un brin d’herbe pour le faire pousser… » Devant nos travers, face à la rémanence des passions, nous voulons peut-être arracher une fois ...

Pharmacopée n°3

12

Le livre Bonheur de la méditation de Yongey Mingyour Rinpotché, publié au livre de Poche m’est une révélation. L’auteur nous prend comme par la main pour nous guider sur la voie de la méditation. Ouvr...

Pharmacopée n°2

17

Montaigne a dit : « Esope, ce grand homme, vit son maître qui pissait en se promenant. » « Quoi donc, dit-il, faudra-t-il donc chier en courant. Ménageons le temps. » J’aime ici que la truculence vi...

Pharmacopée n°1

25

Depuis que j’ai découvert le zen, j’essaie de pratiquer le principe de Houei-neng. Le sixième patriarche du bouddhisme chinois me prête un outil. Ne jamais s’accrocher à un état d’esprit, une chose ...