Pharmacopée n°43

La vie m’a offert, proposé, trois vocations : celle de père de famille, celle d’écrivain et celle de personne handicapée. Ces trois chemins, qui ne font qu’un, m’apportent mille et uns fruits et de magnifiques rencontres. Ces trois chemins, souvent chaotiques, ne sont pas toujours simples à suivre. Aussi, par vos messages, par votre soutien, par ce forum, je trouve d’instants en instants, un élan, une invitation à poursuivre ma route et je voulais vous en remercier du fond du coeur.

La « Parenthèse inattendue » a été une occasion merveilleuse de rencontrer Frédéric Lopez qui est une personne d’une humanité fantastique et qui m’a ému par sa simplicité, son empathie, sa compassion et sa générosité. De cette rencontre sont nés mille et uns mails de soutien. Autant de mots qui m’apaisent et me réjouissent. A l’heure où j’essaie de plus en plus d’alléger mon existence car le poids du quotidien au quotidien est parfois ardu, votre présence me fait chaud au coeur.

Mille excuses si je ne puis répondre à chacun personnellement. Sachez simplement que je lis tout avec beaucoup d’intérêt et que j’en tire beaucoup de force. En ce début de printemps, je vous souhaite beaucoup de joie. Il m’a été donné hier de rencontrer le Dalaï Lama en personne. Cette rencontre m’a encore confirmée qu’une ascèse au quotidien nous rapproche de la joie. Il ne s’agit pas d’être en pleine mer pour apprendre à nager mais les pas accomplis petit à petit, jour après jour, sont le lieu d’immenses progrès.

Bon printemps à tous et merci d’être là.

Alexandre

60 Comments on “Pharmacopée n°43”

  1. Bonjour Alexandre et merci de nous faire partager vos réflexions. Je vous ai découvert grâce à mon prof de Yoga en décembre dernier, à l’occasion du reportage chez Philippe Bozzo di Borgo. Je peux apprécier votre philosophie qui m’est accessible (contrairement aux autres philosophes) : votre simplicité, votre naturel m’ont conquise au plus haut point, je suis en complète harmonie avec vos sages pensées. Mon prof avait organisé vendredi dernier une vidéo-conférence sur vous, afin de vous faire connaître au plus grand nombre.
    Je vous adresse mes pensées les plus amicales et tiens à vous dire aussi que votre épouse est une aussi belle personne que vous.
    Mais de grâce, n’allez pas en Corée du Sud en ce moment, cela n’est pas prudent étant données les menaces qui pèsent sur ce pays.

  2. Bonjour Alexandre,

    Merci Alexandre pour vos souhaits de Joie.
    Vos mots sont du miel à lire et à recevoir ; votre présence, une bonté ; votre chemin, un chemin de force et de courage qui me porte à garder précieusement la joie au cœur.

    J’ai reçu hier la lettre de licenciement de mon mari et le moment n’était pas très joyeux. Votre pharmacopée est riche des échanges qui se produisent avec vous. Elle m’a mis le cœur en Joie.

    La Joie, là dans l’instant, c’est d’être là à vous répondre. J’en ai oublié mon état de morosité lié au licenciement. Votre quête de la Joie résonne en moi d’un chemin à suivre et à vivre ! Certains moments de vie m’amènent à vivre en conscience que l’autre sur mon chemin me porte littéralement ! J’en suis profondément émue. L’humanité de sa splendeur rayonne Sa grandeur ! Merci pour ce beau cadeau, il est inestimable.

    Votre chemin avec la Joie, Alexandre, est un chemin de grandeur de l’Être. Voilà tel que je le vis et le reçois. Merci pour le guide que vous êtes … un guide fabuleux, empli d’humilité et qui donne chaud au cœur.

    Beau printemps à vous aussi et à toute votre famille ! Les fleurs de la Joie sont exceptionnelles à rencontrer … elles sont belles, éternelles et silencieuses. Elles sont une rencontre inoubliable.

    Bien à vous,

    Amicalement,

    Eliane

  3. bonjour Alexandre,
    je vous ai découvert dans l’émission « parenthèse inattendue » que j’ai regardé par hasard. Mais peut on dire que le hasard existe? Cela a été pour moi une belle découverte et j’ai couru dès le lendemain à la librairie afin d’acheter certains de vos ouvrages. je n’étais visiblement pas la seule ce jour là! je me suis régalée à lire « traité de l’abandon » et je commence la lecture de la construction de soi. Merci pour votre simplicité et votre humour. Prenez grand soin de vous. Valérie

  4. Bonjour Alexandre,

    En effet, l’impact de l’émission « La Parenthèse inattendue » est vraiment énorme à en juger par le nombre impressionnant de commentaires affichés à la suite de la pharmacopée n°42!

    Moi je suis un peu surprise de voir que tant de gens ne vous connaissaient pas déjà, mais mieux vaut tard que jamais. 😉
    Personnellement, je ne me souviens même pas de quand et comment je vous ai découvert, mais depuis, je vous suis avec beaucoup d’intérêt, vos paroles sont comme un baume.

    Votre profonde humanité, votre sagesse, votre intelligence vive sont très touchants et très réconfortants aussi. Et votre humour est fantastique.

    Un grand merci à vous pour tout ce que vous apportez aux autres à travers votre réflexion, vos livres…
    Je suis très heureuse pour vous que vous ayiez rencontré le Dalaï Lama, quel privilège!

    Bon printemps à vous aussi Alexandre et pour reprendre votre expression, merci à vous surtout d’être là.

    Bien cordialement,

    Stéphanie

  5. merci d’être qui vous êtes.
    vous créer un écho en moi.
    je vous écris plus longuement bientôt.
    prenez soin de votre famille et de vous.
    à ce soir dans mes lectures! 😉

  6. Bonjour Alexandre,
    Je lis avec bonheur vos livres. Vous voir dans « La Parenthèse inattendue » a rendu joyeuse une journée morose. J’essaie de m’approprier vos pensées. Ces dernières années ont étés pour moi pleines de batailles pour avoir une vie « normale » malgré mon handicap. J’ai négligé la saveur de l’instant présent, et vos livres m’ont aidé à en prendre conscience. Faisons corps avec la réalité car elle est « parfaite » ainsi. Merci beaucoup.

  7. C’est un message très chaleureux et touchant que vous nous adressez Alexandre
    J’apprécie votre accessibilité, spontanéité naturelle et votre richesse d’esprit que vous diffusez dans la joie.
    Merci du bien être que vous nous apportez.
    Je pense souvent à vous
    Amicalement

  8. Je voudrais faire miens les mots d’Eliane (un peu plus haut) : ils sont l’exacte expression de ce que je ressens. Je lis vos livres avec gourmandise et un petit tour sur votre blog me redonne la joie qui s’évapore trop souvent en se frottant au quotidien. Merci à vous d’être là !
    De tout mon coeur,
    Marie

  9. Bonjour Alexandre,

    J’ ai beaucoup appréciée de faire votre connaissance au cours du passage de « la parenthèse inattendue ». Depuis, j’ai acheter deux de vos livres : « le petit traité de l’abandon » et  » la construction de soi » par necessité et j’y ai trouvé un apaisement , une joie immense et innondante. MERCI Beaucoup pour tout ce que vous m’avez apporté et aux autres personnes qui ne connaissent peu être votre blog. Continuez à prendre soin de vous et si toutefois à votre guise vous avez encore envie de partager personnellement je serais réceptive. Le meilleur à vous et à vos chers.
    katia

  10. Je vous ai découvert dans »la parenthèse inattendue »…En général,je fuis les philosophes avec leur vocabulaire codé et leurs idées souvent déprimantes sur la vie. Et vous,vous parlez de la JOIE! Vous en parlez avec nos mots et nos maux…Quel plaisir!Je lis tous vos livres, avec gourmandise je rattrape tout ce temps où je ne vous connaissais pas encore!Ma petite-fille,Jeanne, qui a 8 ans,vous trouve beau.A ce âge où on est tellement dans le paraître et la norme,vous lui avez permis d’aimer l’être…
    Sans la méditation je n’aurais pas pu surmonter la perte de l’homme que j’aime toujours 20 ans après sa mort! J’ai connu la »joie »d’UNE seule minute,puis 2,puis 3…qui émergeait d’un océan de désespoir. Reconnaître ces instants de lumière m’a permis de continuer à avancer,péniblement mais sûrement!
    Merci pour ce que vous êtes et pour ce que vous faites! Continuez,on a tant besoin de témoins comme vous.
    Félice

  11. Alexandre,

    Vous n’êtes peut-être pas le « beau mec » qui vous fait tant rêver ( et encore que…)
    Vous êtes beaucoup plus : vous êtes une très belle personne.
    Bon printemps à vous aussi.

  12. Cher Alexandre Jollien,

    Il me semble que vous oubliez une autre vocation, la première et la plus importante, une vocation qui est double :
    La vocation d’être un être humain.
    Est humain celui qui interroge.
    Un animal ne cherche qu’à « persévérer dans son être » voire à « augmenter sa puissance d’agir », mais uniquement dans l’optique d’une meilleure adaptation sur terre.
    L’être humain est celui qui interroge le monde :
    la création, le sens de sa propre vie, le futur à espérer et celui à créer et quelles sont ses vocations, celles qu’il n’a pas choisies, comme être handicapé, et celles qui se sont imposées, être progressant ou père …
    Cette quatrième vocation, être humain, est double :
    Interroger et être miroir.
    Dieu a créé l’homme à son image donc tous les hommes sont à l’image de Dieu, donc tous les hommes sont à l’image des autres hommes.
    J’avoue qu’en voyant certains hommes, je préférerai être un bonobo.
    Mais quand je vous regarde, je me vois et je suis comme vous et je veux être comme vous.
    Je suis handicapé même si ça ne se voit pas et que dix ans d’analyse commence tout juste à me permettre de vivre au milieu des autres hommes et quand je vous vois, j’essaie de puiser dans l’exemple de courage qu’il vous a fallu pour accepter de vivre dans la joie et je ne me permets plus l’apitoiement sur moi-même, même devant le corps des athlètes.
    Je suis progressant et il suffit que je vous lise ou vous écoute et je progresse.
    Je suis père et je ne me trouve plus ridicule dès que j’imagine le pire au sujet de mon fils (rien qu’en écrivant cette ligne, je me suis déjà signé trois fois) car je ne me sens pas seul.
    Je suis humain et je m’interroge avec vous et je vous remercie de vous interroger avec nous.
    Merci d’être un si beau miroir.
    Merci du fond du cœur.

    Ange B

  13. Merci Alexandre pour votre grande Humilité.
    Vous êtes un Moteur pour moi. Je m’efforce d’appliquer vos encouragements au quotidien.
    Et si je n’y arrive pas, alors je ‘redécide’…Félicitations pour vos eforts, Bises.

  14. Bonjour Alexandre,
    Votre livre « Petit traité de l’abandon » est une aide précieuse et reste à mon chevet. Votre regard magnifique d’authenticité me bouleverse et vous êtes dans mon coeur.
    Je traverse l’épreuve de la maladie de Lyme dont on commence à parler aujourd’hui ,mais ce n’est pas pour moi que je vous écris mais pour un ami très cher qui m’aide. Sa grande souffrance vient du fait que son meilleur ami est devenu tétraplégique suite à un accident de moto…Ce dernier lui avait apparemment prédit qu’à 20 ans il se passerait quelque chose de terrible et qu’il ne voulait pas rester en fauteuil roulant. Mon ami s’est considéré comme un monstre et la culpabilité le ronge encore…
    Ce garçon lourdement handicapé aujourd’hui s’appelle Alexandre et j’ai pensé que tu pourrais me conseiller pour que mon ami retrouve la sérénité et se retrouve un lien de communication avec son ami…même si tu n’a pas le temps de me répondre, merci d’Être!

  15. bonjour Alexandre
    Merci pour ce que vous êtes, et merci aussi à FREDERIC LOPEZ pour votre empathie, pour votre amour de l’autre. Je ne manque aucune parenthèse inattendue ni vos pharmacopées ! a quand votre prochain livre ? et quel sujet ? La vie est difficile mais quand je vous vois, mes enfants mon épouse, les gens que j’aime, je me dis : et si c’était vrai …

  16. Alexandre,

    Vous faites partie des belles rencontres de la vie. On sent en vous l’être humain, au-delà des apparences, et n’est-ce pas tout ce qui compte ? Il est certain que votre fardeau est lourd à porter mais le destin vous a aussi doté d’une merveilleuse intelligence/clairvoyance pour vous y aider. Si vous enviez les jeunes « athlètes », soyez sûr que d’autres vous envient votre esprit. On peut donc remercier la vie de nous avoir créés imparfaits afin de nous donner un but : progresser. Merci à vous de me montrer le chemin.

  17. Bonjour Alexandre.

    C’est avec « La Parenthèse » que je vous ai vu et écouté pour la première fois. Comme sans doute beaucoup de personnes qui vous découvrent, j’ai acheté plusieurs de vos livres et entamé votre « petit » traité de l’abandon.
    J’ai commencé à lire avec mes yeux avant de comprendre, en mettant le CD, qu’il m’était possible de vous lire avec l’écoute. Quelle bonne idée d’avoir intégré le CD au livre. C’est tellement cohérent avec le contenu, permettant ainsi de lire en s’abandonnant à l’écoute.
    Et puis votre voix fait passer tellement plus de choses que les simples mots.
    Je sens avec vous une communion douce et puissante. Vous assemblez tel un puzzle des notions dont j’ai pris conscience au fil de ma vie et que j’essaye de mettre œuvre dans mon parcours vers l’art, le dessin et la peinture en particulier. Votre conseil de « lâcher le lâcher-prise » m’est précieux.
    A vous écouter, je comprends que je me dirige vers l’abandon, sans le savoir, depuis longtemps et je fais un nouveau pas.

    Merci.

    Denis

  18. Je viens de relire le Philosophe nu avec un grand plaisir comme vos autres livres. Et comme toujours ces lectures m’apaisent et me redonne de l’énergie. Merci pour ce partage qui nous grandis un peu … ou beaucoup !
    Que ce nouveau printemps vous apporte plein de bonnes énergies

  19. Bonjour Alexandre,
    Le temps est morose, mais mon coeur est plein « de soleil » après avoir lu votre petit traité de l’abandon. Vous m’avez redonné confiance et prendre conscience du bonheur de vivre la vie.
    Merci du fond de mon « être » et continuez à nous apporter de la joie et de l’espérance.

  20. bonjour Alexandre, je vous ai découvert dans la parenthèse inattendue, et cette découverte m’a ouvert a un autre état d’esprit envers mon fils hanidcapé. je lui faisais confiance dans son évolution et désormais encore plus. vous m’avez réconcilée avec la philosophie moi qui n’en avais conservé que de mauvais souvenirs de ma terminale. j’aspire depuis longtemps à une autre vision du monde et de moi meme pour mieux vivre au quotidien et le plus sereinement, positivement possible… mon fils, et moi en avons besoin, son hyperemotionnalité en a besoin. je vais désormais après avoir dévoré plusieurs de vos ouvrages me tourner vers la méditation en espérant arriver à en faire un art de vivre. merci pour votre positivisme, votre joie de vivre, votre capacité à vivre l’instant.

  21. Alexandre, pardonnez-moi cette touche amère dans cet océan d’amour que vous engendrez. Je suis moi-même littéralement tombé « amoureux » de vous en lisant « le philosophe nu » il y a plus de deux ans maintenant, submergé par votre humanité qui nous fait croire et espérer encore en l’Homme. J’ai aussi découvert à travers vous d’autres personnes lumineuses comme Christian Bobin, Christophe André, ou redécouvert Pierre Rabhi ou quelqu’un de déroutant comme François Roustang. Récemment, j’ai voulu partager par la parole cette découverte de votre lumière avec quelqu’un qui a compté dans ma vie et je me suis fait renvoyer proprement dans mes buts comme un « intello » à côté de ses pompes. Plus récemment encore, j’ai découvert qu’une autre personne que j’appréciais beaucoup avait joué à mon insu un double jeu avec moi… Tout cela pour vous dire que je me trouve totalement désarmé, malgré votre saine et salvatrice pharmacopée, face à cette fin de non-recevoir qui me fait profondément mal pour votre message de paix et d’amour, d’un côté, et face, pardonnez cette vulgarité, aux « faux-culs » qui nous entourent et qui sont (se croient) bien plus malins (intelligents) que les autres, d’un autre côté. Comment faire ressentir aux premiers ce message d’amour, comment arriver à vivre pleinement et sereinement aux côtés des seconds ? Je perds quelque peu ma foi en l’humanité face à de telles attitudes. Pour tout vous dire, je crains être quelqu’un de trop tendre, cependant je n’ai pas toujours été blanc comme neige mais pour autant jamais « faux-cul ». Bon, je me replonge dans votre « Petit traité de l’abandon » (le CD, je préfère vous entendre) pour reprendre pied. Bien amicalement à vous et beau séjour en Corée !

    1. Benjamin, ne jugez pas ceux qui ne peuvent vous donner ce que vous attendez, ne soyez pas déçu… Ce que vous cherchez vous sera donné… Au septuple… Soyez patient et gardez la foi en votre cœur…

      Paix sur vous

      1. oui, merci pour votre message de paix que je vous retourne, ne pas juger l’autre même si on ne le « comprend » pas et garder patience et foi en l’avenir !

    2. Benjamin,il faur tendre à donner aux autres un amour désintéressé c.à .d ne rien en attendre .Se charger de sa part qui est de semer..la récolte ne dépend jamais de nous .Il faut peut être une vie de sagesse pour y arriver …mais c’est le but: faire sa part à soi sans se réjouir ni se désespérer du résultat qui ne dépend pas de nous .Nous avons notre chemin de vie et les autres ont le leur..qui peuvent ne plus se croiser.C’est ainsi .Continuez à avancer et vivez le moment présent

    3. Bonjour Benjamin,
      Je me suis retrouvée dans la même révolte que vous il n’y a pas si longtemps dans ma vie sentimentale, et je rencontre la même chose au travail. Surtout ne perdez pas foi en l’humanité même si elle n’est pas grande, et retenez que chacun avons nos propres valeurs ( honnêteté, humilité, loyauté, respect etc…) J’ai tenue à détailler pour que vous puissiez bien comprendre ce que je voulais vous dire. Par ailleurs, on ne peut pas changer les gens temps qu’ils restent persuadé du bien fondé de leur comportement (hypocrisie,mensonge,méchanceté). J’ai décidée de m’entourée des personnes qui ont les même valeurs que moi et de ne plus cotoyer ceux qui veulent me nuire ce n’est pas en soi une réelle fuite mais une protection en ce moment je lis SUN TZU en complément d’Alexandre, je retrouve ma paix intérieur. J’envisage de lire un peu de Robert Greene pour pouvoir un peu plus approfondir. BON COURAGE, PRENEZ SOIN DE VOUS ET SURTOUT NE BAISSEZ PAS LES BRAS. katia.

  22. bonjour alexandre, je t´ai connu lors de la parenthese inatendue. émission fabuleuse. j´ai adoré te découvrir derrière l´écran. je suis tout de suite aller sur ton site. j´adore. merci d´être là

    encore tes écrits.

  23. cher BENJAMIN

    Je viens de lire votre remarque, une chose est sûre, vous n’êtes pas seul, Alexandre est médiatique mais sur cette terre, ce serait le comble si il n’y avait pas d’autres Alexandre, je dis cela en boutade mais sachez que ce qui compte pour moi dans ma petitesse c’est d’essayer d’être les autres les (faux c…) comme vous dites on s’en fout… et souvent si on regarde un peu autour de soi il y a plein d’Alexandre mais malheureusement on s’attache trop à des gens qui n’ont rien à faire de nous.
    Désolé pour cette intrusion, je voulais juste vous apporter un peu de soleil.
    bonne continuation

    1. merci Eric pour votre message amical, vous avez sans doute raison… je trouve seulement vraiment dommage, pour elles-mêmes et pour l’humanité, que certaines personnes n’aient pas cette sensibilité qui leur permette d’entre-apercevoir cette lumière. Benjamin

      1. Allons, allons, quoi de plus normal que l’autre soit véritablement AUTRE et donc qqfois pourri de défauts : ils n’en sont pas moins des créatures de Dieu qui essaient elles aussi de vivre vaille que vaille : un peu de compassion pour les méchants… et ils seront p-être moins méchants !

  24. Alexandre,
    Aujourd’hui est un jour sans, un jour à mourir de désespoir. Je suis la mamie de Léa, imc, âgée de 2ans et demi (accident à la naissance). Elle suit diverses thérapies en France et à l’étranger. En tant que grand-mère, je me mets à la disposition des mes enfants pour accompagner Léa.
    Elle semble être une petite fille heureuse malgré son handicap moteur. Elle comprend tout ce que nous lui disons, son intellect n’est pas atteint. Elle est stimulée autant qu’un sportif de haut niveau. Elle tient sa tête mais pas encore le tronc, donc pas de position assise pour l’instant et encore moins de marche. Mais alors que nous nous serrons tous les coudes pour notre petite, le nouveau kiné dit à sa Maman : « l’athétose ne se soigne pas »
    Boum ! un coup de massue !
    Bien sur, il faut passer outre, ne pas se décourager et foncer, faire appel à notre intuition.
    Pourtant je ne peux m’empêcher de penser à la manière que Léa pourra vivre Sa Vie.
    En temps utiles, je lui ferai connaître Alexandre Jollien.
    Désolée Alexandre de cette angoisse qui m’a fait vous écrire.
    Je vous embrasse.
    Mamie Elianea

    1. Madame, après votre témoignage et même si cela n’est pas grand’chose, permettez-moi de venir vous embrasser bien tendrement ainsi que votre petite Léa et ses parents. Je suis sûr que toutes les pensées positives des personnes ici réunies autour d’Alexandre Jollien convergent vers vous.

  25. Merci à TOI Alexandre d’exister.
    Merci d’être là.
    Merci pour TOUT ce que tu donnes dans ce ici et maintenant sur cette terre.
    Paix Amour Lumière sur Toi et ta famille.

  26. Quel bonheur de découvrir quelqu’un comme vous à l’émission « la parenthèse inattendue » superbe émission. Vous êtes vraiment un message d’espoir d’optimisme pour tous car votre vie et vos livres sont un hymne à la vie ! qu’est ce qui est essentiel pour vivre heureux ?
    Depuis je lis vos livres et j’en ai offert deux à un de mes fils qui a un handicap pour lui donner la possibilité de voir la vie sous un autre angle et surtout de faire votre connaissance ! Merci encore pour nous faire partager votre vie et votre bonheur !!

  27. Une belle… une grande… une merveilleuse rencontre avec la profondeur, la grandeur, la richesse et l’humilité de l’être, dans toute son humanité.

    1. bonjour, si vous me permettez cette intrusion et ce conseil, il y a une émission sur France Culture « Les racines du ciel », que vous pouvez « podcaster » à loisir et qui réserve de magnifiques rencontres avec d’autres belles personnes, de véritables pépites. Alexandre Jollien y a été invité deux fois, d’ailleurs. Benjamin

  28. Bonjour Alexandre,
    Je ne regarde pas la TV, mais une amie m’avait envoyé le lien de l’émission.
    Je trouve très bien que l’on vous découvre à travers une émission TV populaire.
    Je vous avais écouté à Reims lors des Assises de yoga et vous avais enregistré. Je vous demande l’autorisation de publier sur mon blog cet enregistrement.

    Ces jours j’ai eu un échange avec mon fils sur la spiritualité. Il travaille dans l’écologie, d’où son discours sur ce lien: http://yog.lavie.over-blog.com/article-dialogues-sur-la-spiritualite-l-ecologie-et-le-materialisme-117608749.html

    Si vous donnez votre avis ici ou par mail ce serait bien. (Mais je peux aussi comprendre que ce n’est pas possible pour vous)

    Merci pour tout ce que vous êtes et donnez!

  29. Bonjour,
    Un parcours de 3 chimio de 2 ans chacune sur mon fils de 6 ans m’ont permis de croire à la vie et à l’avancée des progrès de la médecine. sans ces avancées mon fils ne serait plus de ce monde. il faut croire en la volonté de votre petite Léa qui comme Alexandre pourra dépasser de nombreuses limites et vous surprendra tout au long de son parcours. donner lui cette chance dans l’amour et la confiance que vosu lui apporterez, ce sera sa meilleure thérapie, la plus forte de toutes. Et j’ai envie de vous dire, passer votre chemin devant les propos de ces thérapeutes sans psychologie ni bienveillance, ni croyances…Pour moi ce sont des gens qui ont démissionné devant l’impossible pour eux, mais la Vie nous apporte des soufrances, mais aussi de nombreuses joies et Léa vous en rendra beaucoup car vous lui apportez toute votre énergie positive…Une pensée pleine d’affection pour vous tous
    ML

  30. Bonjour Alexandre,
    Si vous (ou tu, car tu as l’âge de mon fils!) nous remerciez pour être ici, je tenais de mon côté à vous remercier pour tout ce que vous nous faites partager à travers vos livres..c’est difficile de choisir quelques phrases de vous ou de vos philosophes ou maîtres préférés…alors j’en retiens deux: « Aucun discours, nulle méthode ne congédierait les tourments de la condition humaine. » « Ne jamais oublier que ce sont mes fragilités qui sont la source de ma fécondité. » Cependant sachez que le plaisir que me procure la lecture de vos livres me font oublier mes tourments et vous savoir en train de « travailler » sur les passions m’inspire pour travailler sur les miennes…Alors pour tout cela MERCI ALEXANDRE! et surtout ne changez rien, continuez à être authentique et je vous souhaite de parvenir à ne plus être jaloux « des beaux garçons » car vous nous apportez tellement plus avec ce que vous êtes qu’avec ce que à qui vous auriez aimé ressembler. Bonne journée
    Josiane

  31. Quel plaisir cette Parenthèse inattendue !!! J’ai beaucoup de mal à vous lire, mais comme j’adore vous entendre !!
    Merci !!!

  32. Bonjour,

    Je vous ai écouté ce midi sur France Inter dans l’émission de Frédéric Lopez « on va tous y passer ».
    J’avais déjà entendu parlé de vous mais je ne connais pas beaucoup votre travail (car étrangère). Je peux vous dire que vous avez été brillant, drôle et aussi, émouvant…
    J’ai passé un très bon moment en votre compagnie et vous m’avez donné l’envie de découvrir votre parcours et vos œuvres. Je tenais à vous le dire 🙂
    Bravo et Merci beaucoup. Continuez !

  33. Je vous ai entendu hier sur France Inter….de mon petit caillou perdu dans l’océan indien….à l’île de La Reunion….j’ai accueilli votre humour, votre lucidité et votre sagesse avec délectation.merci pour ce pur moment de bonheur.

  34. Bonsoir,
    Cela fait déjà un an déjà que je vous ai découvert et le premier livre que j’ai lu de vous est « Philosophie de la joie ». Ce livre m’a tellement bouleversée que j’en parlais tout le temps dans mon entourage : collègue, famille, amis…J’ai aussitôt voulu lire vos autres livres et aussi quelques uns des livres dont vous citiez des extraits…Je ne prétends pas tout comprendre ce que vous dites. Parfois je bois vos paroles comme du petit lait…parfois je me suis tellement approprié votre façon de penser que j’analyse ce que je vis à travers ce nouveau filtre qui a véritablement révolutionné ma façon de voir les choses, pour ne pas dire mon existence! Un seul mot: MERCI ! et toute mon admiration pour votre humanité et votre talent pour partager ce que vous êtes!

  35. Cher Alexandre,
    Je ne vous ai pas découvert avec la parenthèse inattendue mais, je vous ai connu. Et vos mots et cette poésie de vie m’ont marqués d’une grande joie. Mais, ce matin en vous entendant sur France inter chez Frédéric Lopez vous m’avez aidée à ouvrir une porte, que je m’évertuais à essayer d’ouvrir sans y parvenir.
    Vous avez dit que pour quelqu’un qui connait la souffrance il y a autant de vertu à faire face à sa souffrance qu’à savoir se réjouir des bons moments. Je le dis sûrement moins bien que vous ce matin, mais je voulais juste vous dire merci. D’un coup, la porte s’est ouverte et j’ai senti mes souffrances et mes peurs s’éloigner. Je me sens prête à me réjouir pleinement , au coeur, de toutes ces jolies choses présentes dans ma vie. Et de l’amour. Merci beaucoup.
    Je vous souhaite bien des bonheurs, en dépit des souffrances.
    Très sincèrement
    Frédérique

  36. Merci Alexandre pour vos écrits que je suis en train de découvrir. je fais partie de ces nombreuses personnes qui ne vous connaissaient pas avant la Parenthèse Inattendue de F Lopez où votre présence a illuminé le petit écran. Comme tant d’autres que je découvre sur ce blog, je me suis précipitée chez mon libraire pour acheter vos livres. Depuis, vos livres m’accompagnent, j’essaie de m’en inspirer dans ma vie, mais le chemin est long ! Merci encore pour ces leçons de vie que vous partagez avec nous. Bien à vous et à tous les vôtres.
    Christine

  37. Bonjour, je m appelle Eliott j ai 13 ans je suis collégien je voudrais savoir comment être philosophe je lis votre livre éloge de la faiblesse . je voudrai venir vous rencontrer. au revoir et à bientôt eliott

  38. Bonjour Alexandre, je ne vous connaissais pas et j’ai l’immense plaisir de vous découvrir grâce à l’émission de F. LOPEZ sur France Inter il y a quelques jours. Je commande dès aujourd’hui trois de vos livres (je vais commencer par les premiers). Merci d’être ce que vous êtes et je ne raterai plus jamais une occasion de vous écouter sur une radio ou une télé. A bientôt donc.
    Capucine

  39. Mai 2011 Sur les passerelles vertigineuses du bise neuf , solide sur mes jambes la peur du vide au ventre j’ avançais « Fa pa caponna disait ma mère » je salue un petit homme branlant qui semblait survoler le parcours ce fût ma première leçon .
    Institut Notre Dame de Lourdes,pour l’ enfant que j’ étais dans cette cité du soleil , l’ image de ce lieu était synonyme de drame , de souffrance, de malheur , de tristesse .
    Aujourd’hui la grand-mère que je suis et happée par la force et la joie transmise par un enfant de là-bas .

    Merci Alexandre

  40. Alexandre,
    J’ai fait ta connaissance lors de la parenthèse inattendue: j’ai beaucoup apprécié ta participation à cette émission. Il est vrai qu’associer vie de famille, vie professionnelle et handicap ne doit pas être simple tous les jours. Ce que je peux te dire, c’est que tant que nous avons la santé, le reste doit être pris en toute relativité. Encore bravo pour tout ce que tu fais.

  41. Pingback: Meilleur Broker

  42. Mon nom est Marwan Je suis du Maroc et vous demande de m’aider
    J’ai désactivé physiquement Voulez-vous le je m’inscrire avec vous
    Je ne suis pas d’accord à lire et à écrire parce que je n’ai pas étudié dans ma vie
    Depuis l’enfance, et je suis malade et se déplace uniquement en fauteuil roulant
    Je tiens à adresser mes pieds as-tu
    Je physiquement handicapées veulent un documentaire de l’association ont
    (Je veux que tu me l’hôpital admis ou l’association pour les personnes handicapées d’aide) … en ce qui concerne les associations
    Oui, je suis physiquement handicapé

  43. J’ai fait ta connaissance lors de la parenthèse inattendue: j’ai beaucoup apprécié ta participation à cette émission. Il est vrai qu’associer vie de famille, vie professionnelle et handicap ne doit pas être simple tous les jours. Ce que je peux te dire, c’est que tant que nous avons la santé, le reste doit être pris en toute relativité. Encore bravo pour tout ce que tu fais.

  44. Hello Alex
    Je nest jamais entendu parler de vous n’y de vous voir dans des espaces culture ou tv .je vis en Asie je pratique comme vous même la méditation depuis 30ans commencer par le zen par le biais de l’akidoo ensuite la gymnastique chinoise Qi gong l’arbre qui est une méditation debout idéal à côté un arbre pour ressentir son énergie.; et le taijiquan je pratique tous les matins 1h30 comme une continuité. Si vous voulez passer un jours chez moi je vis à chiang rai 40 k de la Birmanie ma porte est ouverte votre espérance est une belle porte;
    Bien à vous
    Alain Alexandre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *