Pharmacopée n°78

Le génial et bienfaisant Chögyam Trungpa écrit : « Tout ce que l’on a à faire est de se démasquer, si pénible que cela soit ». Ne pas se mentir, ni se la raconter, être vrai, s’appuyer sur ce qui est. Depuis 1970, le mois de juin est celui des fiertés. Personne au monde ne doit être discriminé, stigmatisé, regardé … Read More

Pharmacopée n°77

L’autre jour, à la radio, apologie du self-made man. Il paraîtrait que l’on peut se construire tout seul… Qui nous crée quotidiennement ? Et même un self-made man n’a-t-il pas été bercé, soigné, nourri par une maman, par un papa ? En tout cas, moi, sans l’autre, je serais cuit. Sans ma femme, sans mon assistante, impossible désormais de dicter … Read More

Pharmacopée n°76

Désapprendre le souci… Sénèque, dans les Lettres à Lucilius, dégage une sacrée piste: « On a appris la sagesse si l’on meurt aussi dénué de soucis qu’en naissant. » Désapprendre, toujours…  Se désencombrer de l’inessentiel, de ce qui nous coupe de la grande vie… Bonnes vacances – magnifique occasion de se rendre disponible à ce qui est – à toutes celles et ceux qui ont … Read More

Pharmacopée n°75

Bonjour à tous et à chacun, Je suis de tout coeur avec vous. A l’heure où, plus que jamais, la solidarité peut sauver des vies, il faut ensemble nous protéger contre le virus en appliquant à la lettre les mesures barrières. Tenons-nous aussi éloignés de la peur, de l’agressivité et de toute violence. N’oublions surtout pas les plus défavorisés, celles … Read More

Pharmacopée n°74

En cette fin d’année, je forme tous mes voeux pour que l’an neuf vous soit doux et clément. Grand merci à toutes et tous ! « Vous pouvez sauter comme la mouche, la sauterelle, la grenouille ou l’oiseau, peu importe, mais un genre de saut dans le vide a toujours lieu sur la voie du bodhisattva. » Chögyam Trungpa

Pharmacopée n°73

Devant un quolibet, une moquerie, un regard jugeant dans la rue, je me dis souvent que cet épisode ne durera qu’une fraction de seconde dans ma vie et qu’il faut à tout prix faire la séparation entre l’essentiel et les points de détails. Comment accueillir le flot de projections, comment écouter une parole sans en être durablement affecté mais tout … Read More

Pharmacopée n°72

Ne pas se laisser bousiller par la souffrance Dans la Pesanteur et la Grâce, Simone Weil écrit : « Ne pas oublier qu’à certains moments de mes maux de tête, quand la crise montait, j’avais un désir intense de faire souffrir un autre humain, en le frappant précisément au même endroit du front. » Hyper lucide, la philosophe Simone Weil nous donne … Read More

Pharmacopée n°71

Quand la méditation risque fort de devenir une corvée, l’exigence qui plombe, la baguette magique qui sauve, Tilopa, cet immense yogi, ce Maha-siddhha, donne une précieuse indication : « Ne pensez pas, ne réfléchissez pas, ne connaissez pas, ne méditez pas, n’analysez pas. Laissez l’esprit tel qu’il est. » Contempler, serait-ce, sans rien forcer, expérimenter qu’au-delà des crispations, des psychodrames, le calme … Read More

Pharmacopée n°70

Pour une tonique immersion dans une sagesse profonde, requinquante, espiègle, il suffit de chercher sur Google « Dzongsar Khyentse Rinpoche love and relationships ». Suit une désopilante initiation à un joyeux détachement, à un gai abandon. Qu’il est rassérénant de voir un maître, sourire aux lèvres, parler de chagrins d’amour, de passions, de coups de foudre. Dans notre vie, nous essayons vainement … Read More

Pharmacopée n°69

« Si avons-nous beau monter sur des échasses, car sur des échasses encore faut-il marcher de nos jambes. Et au plus élevé trône du monde, si nous ne sommes assis que sur notre cul ». C’est Montaigne qui le dit. Se fuir, c’est tomber de haut. La paix, la liberté et la joie se glanent aussi, tout en bas, au ras du … Read More