Pharmacopée n°77

L’autre jour, à la radio, apologie du self-made man. Il paraîtrait que l’on peut se construire tout seul… Qui nous crée quotidiennement ? Et même un self-made man n’a-t-il pas été bercé, soigné, nourri par une maman, par un papa ? En tout cas, moi, sans l’autre, je serais cuit. Sans ma femme, sans mon assistante, impossible désormais de dicter le moindre texte. J’exagère à peine mais sans mes enfants qui me beurrent quelques biscottes chaque matin avec un grand sourire, je ne ferais pas long feu…

La crise, cette pandémie interminable qui va cependant un jour prendre fin, impose, offre peut-être l’occasion de nous demander très concrètement ce qui nous lie aux autres. Qu’est-ce que nous recevons ? Qu’est-ce que nous donnons ? Non pas pour faire un tableau Excel ou un bilan mais pour nous décharger de toutes les peurs, les craintes liées à l’esprit hyper individualiste, du moi seul…

Merci à toutes et à tous pour votre soutien, merci. Tous, nous sommes des compagnons de route. Tous, nous sommes embarqués sur le même bateau… Chaque jour, nous découvrons l’étape de cette aventure pour avancer ensemble…
Alexandre

One Comment on “Pharmacopée n°77”

  1. Nous sommes embarqués sur le même bateau. Devenons plus Solidaires. Un peu plus chaque jour et ça devrait le faire.
    Amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *