Pharmacopée n°48

Bonjour à tous,

Je suis heureux d’écrire ces quelques lignes de Séoul et je vous remercie pour votre soutien. Je ne manquerai pas de vous tenir au courant de ce qui se passe ici.

Aujourd’hui, j’ai envie de dire qu’ici, j’ai l’impression de revivre. En effet, c’est peut-être la nouveauté ou le charme de l’Asie, mais je me lève le matin sans la pression de l’agenda. Et pourtant, ici, je ne chôme pas. Entre les études à l’université, les cours que je donne à mes enfants, la méditation journalière…Il y a de quoi faire !
Hier, une pratiquante zen est venue à la maison. Elle m’a dit : « j’ai une journée à vous consacrer, on y va. » Une heure plus tard, nous en étions à visiter des crèches, une école publique et une école de taekwondo pour les enfants. Le soir venu, pleins de problèmes administratifs avaient été réglés. J’aime beaucoup que le zen associe la solidarité, l’efficacité et la détente.
Aujourd’hui, mon exercice spirituel pourrait consister à me demander : à qui je peux efficacement consacrer un peu de mon temps?

Merci à vous tous.

A bientôt,
Alexandre

27 Comments on “Pharmacopée n°48”

  1. Alexandre,

    Que je suis contente de vous retrouver et de vous savoir bien ! Vous faites désormais partie de mon paysage quotidien et vos pharmacopées me manquaient !

  2. Bonjour Alexandre,

    Que j’aimerais avoir cette impression de revivre même ailleurs ! Je suis ravie pour vous. Belle continuation à Séoul, Alexandre.
    Bien affectueusement,

    Eliane

  3. Quelle joie de vous retrouver et de vous savoir bien. Apportez nous par vos pharmacopées un peu de sagesse et de « zennitude », nous en avons bien besoin.
    Bonne continuation et à très bientôt de vos nouvelles. Affectueusement.
    Gisèle

  4. C’est vrai Alexandre que vous nous manquiez, vous faite partie moi aussi de ma zénitude. Moi je me vois quelque peu revivre ou tout simplement vivre car cette zénitude que j’ai pu acquérir amène des gens de mon entourage personnel ou professionnel à me demander conseil. Même si je ne me sens pas l’âme d’un conseiller, j’essaie de leur apporter des réponses en les faisant entre autre réfléchir à ce qu’ils attendent. Loin de moi la prétention d’aider le monde mais lorsque quelqu’un vous remercie car vous avez su lui apporter du réconfort je vis, c’est mon carburant. Revenez nous vite avec de nouvelles pharmacopées qui nous permettent d’avancer;
    Respectueusement
    Marie-Laure

  5. Bonsoir Alexandre,
    Je vous souhaite de trouver réponses à toutes vos questions dans ce beau pays d’Asie. Quelle expérience enrichissante. Grâce à vous mon coeur s’est ouvert au point de changer mon regard sur la vie et sur les autres. Vous êtes un bonheur à vous tout seul ! Merci pour vos partages, merci d’être qui vous êtes vraiment !
    Dans le coeur
    Sylvie

  6. Bonjour,

    Merci Alexandre pour ces nouvelles du côté oriental.
    Content pour vous que ce changement de latitude soit un enchantement
    A bientôt!

  7. Cher Alexandre,

    Cette pharmacopée m’a touché et le hasard (la main invisible de Dieu, disent les orientaux) a guidé mes clics sur votre page. ce jour.

    Avec votre question : à qui consacrer efficacement un peu de mon temps ?

    Et si c’était pour mon projet ….

    Je vous en conte le détail à votre mail info, si cela vous convient.

    Votre parcours est non une péripétie mais celui d’un péripatéticien du XXIe siècle. En cela il inspire.

    Philadelphiquement vôtre…

    Greg

  8. genial Alexandre…….super important que vous alliez au bout de vos rêves, les barrières tombent et pour nous, pauvres humains, aussi.rien que ça illumine ma journée, merci de donner de vos news

  9. Bonjour Alexandre
    j’ai été contente d’avoir de vos nouvelles, votre voyage en Asie est riche et intense et à votre question la réponse est à moi qui m’ enrichissant de vos expériences lors de mes lectures de vos pharmacopées qui sont pleines de conseils, merci de me consacré du temps et de me montrer le chemin.

    A bientôt

  10. Bonjour Alexandre,
    Je voulais juste vous remercier pour votre présence à mes côtés, grâce au CD de votre dernier livre « Petit traité de l’abandon » que j’écoute très souvent lorsque je suis seule en voiture. Bien sur je commence à bien le connaitre, mais il y a toujours quelque chose de nouveau dans la manière dont je reçois votre message. Vous écoutez est plus bénéfique pour moi que de juste vous lire. Ce CD est une merveilleuse idée. Encore merci et bon séjour en Corée (même si pour moi vous êtes toujours à côté de moi en voiture !!!!)
    A bientôt le plaisir de vous lire
    Claudie

  11. Merci à vous de passer un peu de votre temps avec nous, de penser à nous.Vivre l’instant présent est me semble -t-il le plus important, alors, n’hésitez pas, profitez-en et faites nous en profiter en retour, belles journées coréennes à vous et votre famille

  12. Merci de prendre du temps pour nous écrire,vos paroles nous aident sur nos chemins ,et vous faites tellement parti de notre famille; qu’on aime avoir de vos nouvelles et de vous savoir bien avec votre famille nous réconforte .MERCI

  13. Bonjour Alexandre,

    Je relis votre pharmacopée et votre dernière phrase :  » Aujourd’hui, mon exercice spirituel pourrait consister à me demander : à qui je peux efficacement consacrer un peu de mon temps?  » … j’ai juste envie de vous répondre ceci aujourd’hui …. si la réponse était  » à vous-même » . Y avez vous pensé ?

    Voilà, très amicalement,

    Eliane

  14. Bonjour Alexandre

    J’avais visionné une vidéo de vous qui m’avait bien impacté. Je viens de déménager pour nous rapprocher , mon épouse et moi-même de nos enfants de notre petite fille qui fête ses 8 ans d’existence cette semaine , et il m’ont offert votre livre/ DVD sur l’abandon . J’en ai placé l’info sur l’espace Facebook d’échange que j’ai intitulé « Retour à la Maison » , car j’estime beaucoup ce que vous dites et faites .
    Je voulais souligner juste une chose vis-à-vis de cette « Pharmacopée N° 48 : « Notre temps » n’existe que dans une subjectivité objectivée ; lorsque nous sommes sujet nous sommes disponibles hors temps , et… avec .

    Avec un sourire du coeur en votre direction asiatique .

    Eric D-Mt

  15. Bonjour Alexandre,
    Je suis de Paris, je te trouve super. j’aimerai te connaître mais tu as beaucoup à faire et moi aussi. En tout cas, je viens de découvrir ton site, je suis contente. J’essaie d’être Zen mais cela m’est très difficile. Je suis très intéressée par tes idées et la façon dont tu les transmets. Je t’ai découvert dans l’émission de Frédéric Lopez La parenthèse inattendue. Gros bisous

  16. Je suis avec enthousiasme le déroulé de votre parcours. Votre questionnement résonne toujours en moi.

    Le sujet de votre méditation est il une méditation possible ou une prière ? Je m’interroge. Enfin pourquoi ajouter la qestion de l’efficacité. Est il réellement possible de garantir l’efficacité d’une action ?
    Amicalement
    Ph L

  17. Cher Alexandre
    merci pour les nouvelles de Corée, de partager avec nous vos moments de vie en Asie et la question posée dans cette pharmacopée n°48 est une belle invitation à nous poser tous la même afin d’offrir là où nous vivons un visage du monde et des hommes qui nous aide à avancer.

  18. Bonjour,

    Je découvre votre site et je suis heureuse de vous sentir « bien » ce que la lecture du « Philosophe nu » ne me laissait pas supposer, et ce qui m’avait beaucoup attristée pour vous, moi qui vous ai déjà cité dans mon blog consacré au bonheur : http://joy369.unblog.fr/
    Je suis entièrement d’accord avec cette pharmacopée : le bonheur ne s’acquiert qu’en étant utile aux autres.
    Je vous souhaite tout le meilleur ! 🙂
    Amicalement,
    Joy

  19. bonjour Alexandre et bonjour à tous

    contente moi aussi que vous vous sentiez bien à Séoul.

    j’ai pensé à vous il y a quelques jours dans un reportage à la télévision il est dit que la crise avait des effets négatifs mais que le positif est que les gens pensent plus à la détresse d’autrui? Incroyable en France vous êtes donc dans le vrai !!

    Quant à moi j’aimerais aussi faire plus – je pense en ce moment aux jardins partagés dans ma ville

    Bonne continuation Alexandre ainsi qu’à votre famille

  20. « Asseyez-vous avec assiduité en zazen. Etre assis en zazen est la base de la pratique. Il est bien de pratiquer pendant trente-cinq ans en calmant sa faim avec un peu de nourriture et en préservant ses sens. Fermez la porte et asseyez-vous. Ne lisez pas les sueras, n’ayez de discussions avec personne; si vous pratiquez ainsi, pour la première fois, cela sera efficace. Alors vous serez semblable à un singe qui déguste l’intérieur d’une noix avec délectation. Très peu achèvent l’art de simplement s’asseoir en zazen
    Maître Doshin(Daoxin 580-651)

  21. Heureux aussi de vous retrouver en pleine forme et vous souhaitant un enrichissant séjour en Corée avec vos proches ! Pendant votre « absence » , j’ai découvert un livre de Eckhart Tolle « le pouvoir du moment présent », je ne pense pas l’avoir vu cité dans votre pharmacopée, quel regard avez-vous sur cet enseignement ? Amicalement, Benjamin

  22. Bonjour, je viens juste de finir Petit Traité de l’abandon. Et je voulais simplement vous dire merci. Pour votre témoignage, votre humour et vos pharmacopées.
    Bien à vous. Que la Corée vous soit terre de découverte…

  23. Bonjour,
    Je venais faire un petit tour du coté de vos pharamacopée et je suis heureuse de constater que même à l’autre bout du monde, vous nous donnez des nouvelles et ouvrez notre esprit à des reflexions toujours aussi pertinente. Merci à vous de nous consacrez du temps….

    Merci à vous d’être vous…

  24. Pingback: http://www.kevinknight.co/images/sport-1153s.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *