Pharmacopée n°6

Ces jours, Maître Eckhart m’accompagne. Sa mystique du détachement m’est une inspiration profonde. Aujourd’hui je lis : « Par la connaissance, j’accueille Dieu en moi ; par l’amour, je pénètre en Dieu. » Que de discours sur la théologie, que de bibliothèques sur l’amour de Dieu ! Comment rester dans un amour vécu, comment vivre chaque instant comme voulu par Dieu ? Voilà l’essentiel à mes yeux, tout le reste n’est que détours et théories !

17 Comments on “Pharmacopée n°6”

  1. Et moi… ces jours c’est du Alexandre Jollien que je lis à haute voix … à voix « nue » … pour mon père malvoyant … un vrai délice ! Merci !

  2. Cher Alexandre,

    Je m’appelle Rachel, j’ai 20 ans et lundi dernier je suis venue en compagnie de ma mère vous écouter au théâtre de Vidy. Depuis le moment où j’ai su qu’il y aurait ce débat, une voix n’a pas cessé de me répéter qu’il fallait absolument que j’y aille. Et comme j’ai appris à écouter cette petite voix, surtout durant mon éprouvante adolescence, je suis venue à votre rencontre. Quel bonheur de vous avoir entendue! Chacune de vos paroles m’ont touchées profondément et m’ont semblées emplies de sagesse et d’une justesse incomparable. J’apprécie particulièrement votre humilité et votre humanité, si touchantes car vous êtes d’une intelligence redoutable. Par rapport au zen, voici mon expérience : comme tout être humain, dans ma vie j’ai eu parfois l’impression de traverser des déserts arides et à certains moments je pensais que je ne m’en sortirai pas. Et à chaque fois lorsque j’allais toucher le fond, j’ai lancé un appel à l’aide destiné à cette force que je sens exister sans vraiment pouvoir l’identifier. Alors quelques instants ou quelques jours plus tard, mon regard se pose sur une scène simple, comme la lumière dans les arbres, la couleur des nuages, l’odeur de la pluie, ma mère en train de jardiner, etc. et je ressens alors une plénitude absolue. Pendant quelques secondes fugaces, un sentiment de paix absolue m’étreint, amenée par la conscience de n’être qu’une entité éphémère, de ne faire qu’un avec les arbres, les cailloux, le vent… le simple fait de respirer m’emplis d’une joie infinie et d’une satisfaction entière et sans failles. Et puis je reprends mon existence de passions torturées et de superficialités. Mais cet instant d’infini m’aura rendu ma force. Pour moi c’est une sorte d’entrée en méditation, de contact direct avec Dieu. Voilà je voulais partager ça, car vos paroles m’ont fait ressentir ce sentiment d’éternité cher à mon cœur. Donc merci Alexandre Jollien de nous faire partager vos pensées et votre travail d’âme. Vous êtes une des personnes que j’admire le plus sur cette terre.
    Je vous souhaite une vie riche en joie, en amour et en instants de plénitudes.

  3. Cher Alexandre,

    Vous ne pouvez imaginer à quel point votre réponse m’a apaisée et rassurée.
    Je suis heureuse que votre attention pour toutes les âmes de votre chemin de vie soit encore intacte, malgré le succès grandissant. Et je souhaite de tout mon cœur que vous restiez toujours porté et entouré par l’amour de votre épouse et de vos enfants.

    Je me souviens d’avoir lu, chez les mystiques soufis : « ce n’est pas nous qui cherchons Dieu, mais c’est Dieu qui nous cherche ».

    Prenez bien soin de vous et de votre petite famille.

    Que Dieu vous protège.

    Pénélope.

  4. bonjour Alexandre
    merçi….j’avais retenu votre nomsur Europe 1,donc j’ai regardé le clip vidéo,très tochant et riche et hier soir,cadeau à la radio,vous étiez là..encore merçi,demain je vais acheter le livre et aussi pour offrir a ma fille en Bourgogne,bravo pour tout ce courage et leçon de vie. Annie-Belgique.

  5. bonjour alexandre!
    juste pour vous remercier de vous être donné corps et âme dans votre superbe livre :le philosophe nu;un vrai témoignage de vie,mais entre nous,vous n’avez rien à envier à qui que ce soit……que l’on vous lise,ou que l’on vous écoute,vous êtes d’une telle justesse et intelligence dans vos analyses,que l’on ne retient qu’un seul sentiment…..VOUS ËTES UNE TRES TRES BELLE PERSONNE!merci à vous
    genevieve

  6. Bonjour Alexandre

    je voudrais juste savoir en quoi consiste l’heure de zen à laquelle vous vous prétez quotidiennement.

    merci d’avance

  7. Bonjour Alexandre,
    Ce jour, j’ai eu la chance de tomber sur un reportage télévisé qui m’a fait vous découvrir et rencontrer un être « merveilleux » .
    MERCI pour votre générosité et votre joie de vivre que vous communiquez sans compter.
    Pourrais-je connaître votre programme de conférences ?. Venez-vous sur Lyon ?. Dans l’affirmative à quelles dates ?.
    Merci de votre retour.
    Je vous souhaite une excellente fin d’année en famille.

  8. Sachant que jusqu’à la Révolution Française l’Occident vit dans une forme de terreur religieuse. Il faut dire les choses comme elles sont. Rappelons le martyr du chevalier de la Barre éxécuté atrocement pour ne pas avoir levé son chapeau au passage d’une procession. Il faut avoir cela à l’esprit et se demander si tel intellectuel n’était pas un athée caché. J’y pense parfois à propos de Maître Eckhart, et même à propos de Thomas d’Aquin. Spinoza lui parle de DIeu « sive Natura » autrement dit la Nature. Ca lui a valu d’être exclu par toutes les religions. On ne peut pas exclure que Maître Eckhart ait été épicurien mystique… donc athée. Peut être n’avait-il pas envie d’être brûlé vif ? Qui sait ?
    Prenons la phrase citée dans cette pharmacopée « Par la connaissance, j’accueille Dieu en moi ; par l’amour, je pénètre en Dieu. ». Voici ce que ça donne pour un épicurien « Par la connaissance j’accueille la Nature, par l’amour je pénètre la Vie ». Voyez vous une différence ?

    1. Alexandre Jollien parle dans le Philosophe Nu de son maître en détachement. Pas mal de gens se méfient des « maîtres », y voient une forme de domination, un risque de manipulation etc… La question mérite discussion. Il n’y a pas de hiérarchie dans la sagesse, pas de droits acquis, de diplômes, d’ancienneté. Celui qui a atteint le nirvana il y a une heure a autant de mérite que celui qui y est depuis 20 ans. Personnellement j’accepte l’idée d’avoir un maître mais il faut constamment être prêt à se passer de lui ou d’elle.

  9. Si vous avez la foi c’est plus facile Alexandre .
    Nous avons un chemin à suivre chacun différent. Apprenons à être conscient que la parcelle du Divin en nous nous accompagne ou nous porte même -selon les cas;Apprenons à reconnaître ces clins d’oeil du Divin chaque jour « Je suis avec toi dans tout ce que tu fais » dit il au prophète dans le livre des psaumes .
    Entamez votre journée dans cette confiance totale, dans cet abandon, avec cette certitude que ce qui nous arrive est le mieux pour l’éducation et l’avancement de notre äme …et tout ira bien .C’est une routine à prendre et vous serez émerveillé du résultat à la longue .A bientôt Confiance!!

  10. Vous avez trouvé-Alexandre- la question essentielle: »comment aimer vraiment , faire rayonner l’amour dans ma vie, devenir une étoile pour les autres ? »
    En réfléchissant bien, le seul ordre que nous a laissé Le Christ est « Aime Dieu et ton prochain comme toi même « Chiche !!!…et plus besoin de religions -ou de ce que nous en avons fait-hélas !

    Il est vrai que cet amour- total et inconditionnel surtout – n’est pas inhérent à notre nature humaine-toujours prompte à critiquer ,détester,ironiser : il faut la demander chaque jour dans notre prière à Dieu, à la Vie à l’Univers, être conscients à chaque moment de tous nos manquements et en demander pardon immédiatement. Le principal est cette prise de conscience au moment d’un jugement, d’une méchanceté d’un acte déplacé pour nous débarrasser peu à eu de ces mauvaises tournures d’esprit. Ce sera long …mais on y arrive .

  11. « Comment vivre chaque instant Comme voulu par Dieu »: comment « taper dans le bidon » de l’amour, sans être trop intellectuel. Je comprend que ça passe par le corps, et par les maitres de la légèreté : les enfants…

Répondre à Alexandre Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *